Le travailleur indépendant et la société d’assurance mutuelle

Publié le : 07 janvier 20223 mins de lecture

Dans quels cas dans il est obligatoire pour un travailleur indépendant de s’associer à une mutuelle pour couvrir certaines éventualités ?

Certaines personnes qui s’inscrivent pour la première fois en tant qu’indépendants se demandent pourquoi elles devraient choisir une mutuelle pour gérer leurs cotisations si elles paient déjà leurs cotisations sociales. Est-il vraiment obligatoire pour un indépendant d’être associé à une mutuelle ?

La réponse est oui. Le statut du travailleur indépendant, conformément aux dispositions de la loi 20/2007, du 11 juillet, détermine qu’en général, l’ensemble de ce groupe est obligé de couvrir les contingences communes auprès d’une mutuelle. Cependant, les contributions pour les contingences professionnelles sont volontaires.

Que dit la loi ?

Le statut du travailleur indépendant établit que, depuis le 1er janvier 2008, conformément à la loi 20/2007, du 11 juillet oblige de s’affilier à une mutuelle :

Dans quels cas est-elle obligatoire ?

Il existe des différences concernant l’obligation de la mutuelle de fournir des prestations pour les risques communs et les risques professionnels.

Tous les travailleurs indépendants sont tenus de couvrir les risques communs auprès d’une mutuelle pour les accidents du travail et les maladies professionnelles de la sécurité sociale. Toutefois, vous avez la possibilité de décider si vous souhaitez ou non couvrir les risques professionnels (accidents du travail et maladies professionnelles), sauf si :

Il existe également d’autres cas dans lesquels il n’est pas obligatoire de s’affilier à une mutuelle pour travailler en tant qu’indépendant :

Pourquoi cette question revient sans cesse sur le tapis ?

Car jusqu’en 2007, la protection de la prestation d’incapacité temporaire pour les contingences communes des travailleurs indépendants était volontaire et les indépendants qui demandaient leur inscription au régime correspondant et choisissaient de bénéficier de la prestation d’incapacité temporaire devaient la formaliser de manière obligatoire auprès d’une mutuelle.

Quand les couvertures auprès de la mutuelle sont-elles formalisées ?

Juste au moment de vous inscrire au régime spécial des travailleurs indépendants, car le formulaire à remplir vous oblige à choisir la mutuelle qui couvrira votre incapacité temporaire (aléas courants).

Dans le cas où les imprévus professionnels ne sont pas couverts, vous avez jusqu’au 1er octobre de chaque année pour en faire la demande par écrit, avec effet au 1er janvier de l’année suivante.

Prestations gérées par la société d’assurance mutuelle

Si vous décidez de ne cotiser que pour les éventualités courantes, la mutuelle couvre les prestations suivantes :

Indemnité pour incapacité temporaire (indemnité de congé de maladie), qui survient à la suite d’un accident non professionnel ou d’une maladie ordinaire, c’est-à-dire les maladies ou pathologies qui ne sont pas la conséquence du travail.

Quelle est l’importance d’une assurance dentaire ?
Apprenez à choisir le régime dentaire idéal pour vos employés

Plan du site